Essais motoKTML'actualité moto

Un essai de haute voltige

Cela fait quelque jours que l’on attendait de pouvoir tester la 790 Duke “Le Scalpel” comme le surnomme KTM, pour son lancement. Dernière-née des roadsters de la marque KTM, elle vient combler le vide laissé entre la 690 Duke et la 1290 Duke R et s’attaque au segment des petits roadsters sportifs appelés aussi les MidSize.

Guillaume le boss de Top Moto, à Saint-Gilles les bains pour l’occasion nous avait mis à disposition le casque modulable KTM SCHUBERTH C4, la veste Route KTM et les gants cuir route KTM pour notre plus grand plaisir puisque qui n’a pas rêvé un jour dans sa vie de porter les couleurs KTM Ready to Race sio et je mettrais ma main à “couper” que vous aussi vous en rêvez.  En tous cas grâce à Top Moto, on a réalisé ce rêve et nous tenons à les remercier.

La première surprise était que l’on s’attendait à voir une moto à dominante orange comme cela est de coutume chez KTM mais la 790 KTM millésime 2018 a été produite en noir ou en orange + un kit déco factory. On a donc hérité de la noire avec le pot d’origine pour l’essai et surtout d’une moto encore en rodage. Unique modèle en démo mise à notre disposition on a donc fait sage et discipliné pour cette essai, le but était de faire connaissance avec ce petit bijou autrichien qui était annoncé depuis le salon EICMA 2017 à Milan.

Avant de tourner la poignée droite vers le haut, Guillaume nous briefe sur les caractéristiques techniques et surtout sur l’électronique embarqué de la “Bête” mais non, elle c’est “Le Scalpel”, ok d’accord on ne va pas lui changer son nom mais vu son phare-avant : on est pas “Duke”, la 790 surfe carrement sur le look et sur le succès de la 1290 KTM Superduke R 177ch avec son phare tête de guêpe et son cadre taille de guêpe car on l’a bien compris dans ce segment roadster sportif KTM règne en maître et pour preuve la 1290 a été le roadster le plus vendu en France, en 2017.

À la Réunion, affiché à 11 890€ pour le modèle A2 et 12 190€ pour la version qui nous intéresse, elle arrive en concurrence avec les roadsters sportifs comme la Triumph  Street-Triple S 765 affiché à 11 990€* ou encore la Ducati Monster 821 affiché à 13 870€*.

Ceci étant dit pour nous faire une idée, nous avons voulu la tester pendant une journée sur toutes les routes et tous les revêtements  et déjà dès les premiers kilomètres les impressions nous viennent, une prise en main facile, une position de conduite sur l’avant on est tout de suite en position d’attaque, et propulsé énergiquement une fois dans les tours par l’inédit moteur KTM 790. Et c’est bien son moteur qui est la nouveauté dans la nouveauté, calé à 75°, elle dégage un son “affuté” et dispose d’un comportement joueur ce qui nous rappelle sans aucun doute La Superduke R.

Fun et agréable y a pas photo puisque grâce au shifter, les vitesses se passent sans embrayage avec un doigt si l’on veut, tellement la boîte est souple, mais pas de commentaires, car devant autant de facilités de conduite on se dit que le progrès des Ktoch est impressionnant, il nous semble même qu’elle ont égalé et même dépassé certaines en 11 ans d’existence puisque la première Duke 990 que l’on avait testé en 2006 n’était pas aussi sophistiquée et efficace que la 790.

Et son efficacité vient surtout du compromis qu’a pu trouver KTM entre la sportivité de moyenne cylindrée et le confort d’un roadster au quotidien ce qui en fait la moto au meilleur rapport poids puissance de la catégorie. C’est bien sûr une moto universelle et à double “tranchant” que l’on a pu essayer et qui convient très bien à l’infrastructure routière de La Réunion, tantôt bosselée tantôt propre. Muni d’une fourche WP, étudié spécialement pour ce modèle mais non réglable car étudier pour,  elle dispose aussi d’une armada de paramètres électroniques et de connectivité comme par exemple l’ABS ou l’anti-patinage qui sont gérés en fonction du degré d’inclinaison de la moto tout comme les modes de conduites multiples qui se gère au commande d’un coup de pouce gauche et via l’écran couleur TFT dernière génération.

En conclusion de notre essai, on peut dire que question puissance elle dispose d’un très bon couple à bas régime mais que c’est à mi-régime qu’elle s’exprime le mieux et enfin à haut régime vous êtes “ready to race” puisque la grosse puissance arrive dès que l’on commence à dépasser les limites autorisées et du raisonnable sur route. Le freinage a du mordant et l’ABS montre son efficacité dans n’importe quelle condition, c’est signe que l’association avec le nouveau fabricant d’étrier de frein espagnol est réussi. Le châssis et le comportement routier est propre et rassurant peut-être un poil raide au niveau de la selle mais normal c’est une KTM et l’ADN des KTM c’est la course et non le canapé.  Pas de surprise donc au guidon de ce nouveau petit bijou de la marque autrichienne si ce n’est la banane à la fin de chacun de vos voyages et de vos sorties.

*Hors carte grise , hors promo

 

CONFERENCE DE PRESSE 790 KTM AU DINA MORGABHINE

Les Canaries avait accueillis les journalistes pour le lancement de la KTM 790 Duke en métropole il y a quelque semaines. Et, à La Réunion c’est un Flamant rose, celui du Dina Morgabine qui accueillait les représentants de la presse spécialisés à découvrir “Le Scalpel” sous toute sa splendeur lors de cette conférence de presse qui lance officiellement la  commercialisation à La Réunion de ce modèle qui rencontre déjà le succès puisque pour preuve déjà 30 modèles devraient arriver sur l’île, dont 6 en prévente nous annonce Guillaume, qui assure nous revoir pour la traditionnelle Evolution de ce modèle devenu désormais le best-seller de la marque.

Voir encore plus

Article liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock Detecté

Pour éviter ce problème vous pouvez désactiver temporairement votre bloqueur de pop-ups.