L'actualité motoSherco

Sherco Racing Factory : l’art de la moto à la Française

Désireux de vous faire partager l’historique de la marque Française SHERCO qui fête ses 20 ans cette année et représentée et à La Réunion par Espace Motos on est tombé sur un article de Véronique Palomar une journaliste Gardoise qui a vécue 34 ans à la Réunion et qui, elle, a visitée l’usine SHERCO qui produit aujourd’hui les motos Trial et Enduro de la marque. Rencontre avec la marque française qui monte SHERCO

L’actualité Sherco mérite que l’on s’y intéresse car elle fait parler d’elle sur le plan des résultats sportifs ces derniers jours avec la livrée 2020 des modèles Trial et Enduro, ces derniers mois avec les 2 pilotes SHERCO sur le podium des courses enduro les plus extreme au monde entourant Graham Jarvis sur le podium de l’Alestream 24MX,   la première place de  Théo Espinasse en Junior sur la grappe de Cyrano  et leader au championnat provisoire Enduro . Et ces dernières années avec la participation au Rallye Raid Dakar en 2018 et  2019

Une sucess story qui ne doit rien à la chance.

Rencontre avec Thomas Tessier, fils du fondateur, général manager et chargé du développement de la marque, dans des locaux rénovés, avenue Joliot Curie, à Nîmes, où chaîne de production et bureaux viennent de se réinstaller après quelque temps passés dans la zone économique du Kilomètre Delta. Sherco conçoit et fabrique des motos tout-terrain depuis 2001 et aujourd’hui implantée dans 66 pays.

Un peu d’histoire

MARC TEISSIER FONDATEUR PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL

Fondateur et ancien compétiteur de trial professionnel, “J’ai voulu pousser ma passion au-delà du pilotage en devenant un constructeur de motos capable de se mesurer aux plus grands”.

Marc Tessier, directeur général et fondateur de la marque

Derrière une marque, il y a souvent un homme. Celui qui incarne Sherco est sans conteste, son fondateur Marc Tessier. “Tout a commencé ici, raconte son fils Thomas, au 927 avenue Joliot Curie. C’étaient là que se tenaient les premiers bureaux. C’est un peu un retour aux sources.” Nous sommes en 1998, Marc Tessier veut produire une moto tout-terrain.

THOMAS TEISSIER DIRECTEUR GÉNÉRAL

Sherco c’est avant tout un rêve devenu réalité grâce au travail quotidien et acharné d’hommes et de femmes passionnés, notre futur est sans limite ”.

C’est une aventure à la fois coûteuse et risquée. Il en faut plus pour décourager notre homme qui sort la première Sherco un an plus tard. Cette moto crée à Nîmes verra le jour en Espagne. La première usine est ouverte à Barcelone et produit toujours aujourd’hui des trials 2 temps de 80 à 300 cm3. Pourquoi en Espagne ? “À l’époque il est plus facile de trouver main d’œuvre et pièces chez nos voisins que sur le territoire français où aujourd’hui encore, il n’y a que 3 marques, Sherco compris, qui produisent des mots tout-terrains “, confirme le general manager. C’est en 2002 que Marc Tessier rachète HRD, une usine d’assemblage de 50 cm3 à Albi. Il la relocalise à Nîmes (Rue Joliot Curie) et la rebaptise Sherco. Depuis le départ de l’aventure, le directeur a une idée en tête. En 2003, il fait appel à un ingénieur français avec lequel il développe, le premier moteur Sherco. Un 450 cm3 4 temps à injection enduro. Un moteur dernière génération. La première Sherco de A à Z vient de voir le jour.

Depuis, la marque s’inscrit dans une démarche de développement constante. D’une part les moteurs, (le développement d’un moteur coûte entre 1 et 5 M€). Aujourd’hui les Sherco sont des engins de trial 2 temps de 80 à 300 cm3 et d’enduro 2 temps de 125, 250 et 300 cm3, des 4 temps 250, 300 et 450 cm3 . Toutes entièrement conçues par la marque. Développer une gamme est important mais coûteux.

En parallèle il est donc essentiel que le développement du marché suive. “En 2013, nous étions présents dans 35 pays, note Thomas Tessier, aujourd’hui nous avons des points de ventes dans 66 pays et nous ne nous arrêterons pas là ! Nous nous sommes fixés comme objectif d’ouvrir de nouvelles structures dans 2 à 5 pays par an. En 2017 nous avons ouvert en Chine et au Maroc. Notre marge de rentabilité et de 10%, il faut bosser !”, conclut-il.

Sherco en chiffres

Usine Sherco Nîmes

 

Deux usines, une à Barcelone et une à Nîmes, 100 salariés dont environ 70 dans le Gard. Une production de 6 500 motos par an pour un chiffre d’affaires de 30 M€ et une croissance continue d’environ 20%. “Nous embauchons tout le temps : des opérateurs, un directeur commercial un responsable de la zone export…”, énonce Thomas Tessier.

Du Trial indoor au Dakar en passant par l’enduro

Se faire connaître dans le milieu du tout-terrain passe par la représentation de la marque en compétition. Pari plutôt gagnant pour Sherco qui vient de remporter Alès Trêm, une rencontre d’enduro extrême à Alès, le mois dernier, en plaçant en plus son deuxième pilote officiel sur la troisième place du podium.

S’y ajoute une deuxième place à Strasbourg dans l’épreuve du championnat du monde de trial pour son tout jeune pilote Miguel Gélabert qui n’a pas fini de faire parler de lui. Et puis le Dakar, un passage quasi obligé en termes de notoriété. “Je ne peux pas donner de chiffres précis de notre présence sur le Dakar”, explique Thomas Tessier, mais il faut savoir qu’une participation sur l’événement coûte à une marque entre 800 000€ et 10M€. Les retombées ne sont pas mesurables, ajoute-t-il , c’est un outil de développement et de crédibilité”. Et de se souvenir, “nous avons participé à notre 1er Dakar en 2010 :  premier jour, première victoire du pilote le champion du monde des rallyes David Casto. Cette année, c’était particulièrement dur nous avons fini 11e avec deux pilotes blessés. Certaines marques n’ont même pas eu la chance de terminer.” Ce qui est loin d’être terminé c’est l’aventure Sherco, une aventure gardoise dont nous reparlerons…

PALMARES REMARQUABLES ET FAITS MARQUANT DE LA MARQUE SHERCO

 

1999 – Trial

15/02/1999 : Première moto 0001 SHERCO ST 2.5 vendu à Swiss Trial

 

2010 – Rallye Raid

Au guidon de sa Sherco SR4.5i, David Casteu est champion du Monde des rallyes tout terrain 450 cm³.


Au guidon d’une SR4.5 David Casteu marquera le Dakar 2010 en gagnant la première étape.

2011 – ENDURO Championnat de France

En 2011, Fabien Planet, champion de France E1 avec la 250 Sherco.

2016 ENDURO Champion du Monde GP

Premier titre de Champion du Monde Enduro GP pour Sherco avec Matthew Philipps sur une 300 SEF Factory.

2017 ENDURO Grand chelem des classique et Champion de France

Jérémy Tarroux réalise le Grand Chelem des Classique auquel va s’ajouter un titre de Champion de France E1 sur 250 SEF Sherco

2018 Enduro Extreme

Mario Roman remporte les 2 premières extrêmes de l’année en gagnant d’affilée la 24 MX Alestrem en France et l’Hell’s Gate en Italie.

Wade Young réalise un triplé exceptionnel en remportant coup sur coup la RedBull Romaniacs, la RedBull Megawatt, et la Sea to Sky. À l’âge de 21 ans, il devient le plus jeune vainqueur de l’histoire de la ROMANIACS

2019 RALLYE RAID

© RallyZone – Edoardo Bauer

Michael Metge remporte la 9ème étape du Dakar 2019

2019 EXTREME ENDURO

Mario Roman SHERCO 3e de la Erzbergrodeo Red Bull Hare Scramble en Autriche

2019 ENDURO GRAPPE DE CYRANO

Jérémy Tarroux remporte la deuxième classique de la saison à la Grappe de Cyrano au guidon de sa 250 SEF.

Remerciemant texte  original : Véronique PALOMAR. 

Retrouvez toutes les nouveautés SHERCO chez Espaces Motos

ou à l’EXPO MOTOR SHOW 2019 

71, route de la Ligne Paradis
97410 Saint-Pierre (La Réunion)
0262 35 08 85
Heures : 08:30 – 12:00, 13:30 – 17:30
facebook

Voir encore plus

Article liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock Detecté

Pour éviter ce problème vous pouvez désactiver temporairement votre bloqueur de pop-ups.