CompétitionL'actualité motoMonobikeRéunion

Retour gagnant pour Dylan Techer

C'est bien connu les étoiles ne brillent que la nuit, et nos stars péi du monobike 974 on attendus la nuit pour briller et faire de cette manche de monobike 3e du nom un succés tant par la participation des pilotes que par l'affluence et l'intérêt du public venu en masse assisté a cette belle fin d'après midi dédiées à la passion et au sport motocycliste.

Avec comme invité surprise le pilote réunionnais du championnat de France Supermotard  2018 Dylan Techer #6 et 77 engagés sur la compétition, le team Podium ne pouvait rêver mieux comme journée et le pari était déjà presque gagné au contrôle technique et administratif du samedi matin.

Annoncé depuis quasiment 2 mois Claude Lepinay, l’organisateur avait à coeur de réussir cette manifestation puisqu’elle était en autre que le report de la journée du 3 mars, annulé en début d’année en raison des intempéries. C’est donc ce samedi en semi-nocturne qu’allait se dérouler les 3 manches du championnat de Monobike de La Réunion 2018 pour ainsi préserver le dimanche 26 mai, jour de la fête des mères, un jour sacré pour les familles, on peut le féliciter pour cette belle attention.

Veni Vidi Vici

En quelque sorte, c’est l’expression qui résume la 5ème manche de Monobike qui s’est déroulé samedi 25 mai 2018 sur le circuit de la Jamaïque puisque Dylan Techer est venu à La Réunion en vacances, il a vu ses adversaires et il a vaincu les 3 manches en Prestige 1 avec en prime un record jamais atteint sur la piste de la Jamaïque soit un 42.640 secondes.

Et sûr qu’on l’attendait cette bataille, puisque William Weigel le pilote Honda envoyait dans la matinée un message à Dylan Techer pour fêter son arrivée en affichant son nom en haut de la feuille des temps avec record de la piste en 42.678 secondes et la pôle par la même occasion mais Dylan avait d’autres préoccupations pour trouver l’équilibre sur sa  TM mise à sa disposition par le team Scootshop du Tampon, sans aucun réglage ni test, ni essai, une belle performance de l’équipe de mécaniciens et préparateurs de Scootshop qui a su proposer une machine ‘’top canon’’ digne d’un pilote du championnat Supermotard de France 2018.

 

Les étoiles ne brillent que la nuit.

Alors que la nuit était tombée sur la grille de la catégorie Prestige au moment du départ,   William Weigel a tenté de se faire respecter par sa vitesse et son style coulé mais Dylan a réussi à chaque fois à prendre le dessus sans trop de difficultés sur la Honda préparé par Daniel Grondin, ce qui n’enlève en rien la performance de la 450 CRF 2017 jusqu’ici indétrônable sur le championnat. Mais il faut l’admettre et on l’a vu, le niveau de Dylan est impressionnant et il n’y a pas de concurrence ici, du moins pour l’instant.

Alexandre Fabre, le pilote Engen Oasis Petronas bat donc lui aussi William Weigel au général puisqu’il fini les deux manches devant la 450 CRF, on l’a vu prendre toute sa confiance en première manche où il montrait une vitesse de passage en courbes impressionnante malgré des problèmes de réglages encore présents.

Au final, Weigel perd deux points au championnat en finissant troisième de la journée derrière Fabre à cause d’un mauvais choix de pneus dans la deuxième, ce qui le fait partir à la faute mais de dernier il remonte troisième et en 3ème manche c’est un problème technique sur le système de frein arrière qui vient encore lui jouer des tours mais ce n’est que partie remise pour le jeune pilote qui semblait un peu agacé par son résultat.

Bellon s’est fait la belle

En Prestige 2, lors des 3 manches, la bataille de la régularité fait rage entre Laurent Bellon et Damien Sautron même si ce dernier rate sa qualification, il arrive à finir deuxième à chaque manche. Laurent bellon remporte ces 3 manches et accentue sa domination sur la catégorie devant Damien Sautron qui devrait assumer jusqu’à la fin son rôle de vice-champion tant Bellon est d’un autre niveau et ne sera pas inquiété. Notons les belles troisièmes places de Maxime Hoareau dans la 1ère manche qui progresse bien en Prestige 2 avec un 5ème temps scratch aux essais chrono du matin et d’Enzo Fouillaron KTM 2T (2ème manche) pilote MX qui se prépare pour le Supermotard, malheureusement ils auraient l’un ou l’autre pu prétendre à un podium final mais aucun des deux ne marquait de points dans la dernière manche.

Payet, explose.

En catégorie S3 et S3 Promo, le pilote qui fait sensation en ce moment, c’est Raphaël Payet puisqu’il impressionne par sa grande facilité à remporter les manches, on retrouve le même style chez lui que se soit en Cross ou en Monobike avec l’impression de ne jamais forcer, il a dominé largement ses concurrents avec en dessert une belle bagarre avec Vincent Payet, Vincent Sorlier, Tanguy Payet et Yann Gallet lors de la dernière manche. En S3 promo, Yann Gallet se joint à la partie et déroule avec la victoire sur ces 3 manches et rapporte le trophée de la victoire à la maison du côté de la Bretagne  au siège du club RMC, de son père Bernard Gallé.

Guichard s’affiche en vainqueur.

Chez les Scooters boite et maxi-boite, Nicolas Guichard empoche la victoire au général devant Yen Pon qui réussit quand même à abattre l’avion de chasse n°75 dans la deuxième manche et on peut dire qu’ils s’y sont mis à deux puisque Christophe Sautron arrive deuxième et bat lui aussi Guichard qui se consolera de la 3ème place.

Sur cette manche, il est à noter la participation de Daniel Dabreton, une des figures historiques et une fois champion de la catégorie qui réussi à accrocher une 4ème place malgré une machine un peu récalcitrante on espère le revoir encore très longtemps sur le circuit.

Olivar s’en va.

Chez les Protos moins de 25cv et maxi-boîte, Larry Robert le leader de la catégorie a livré une bien belle bataille et donne beaucoup de fil à retordre à Yoan Olivar qui fait coup double avec une seconde place au général de la journée et une 2ème place au championnat. Luciano Ethève fait 3ème malgré une grosse chute en première manche à grande vitesse heureusement pas trop de dégâts pour le pilote et la moto, mais un belle victoire en deuxième manche par contre bien méritée. Notons quand même la belle performance du tout jeune Romain Latra qui signe une belle quatrième place avec malheureusement une grosse chute dans la troisième manche avec quelques contusions mais rien de grave comme le fait savoir son père sur sa page Facebook, il devance par ailleurs des pilotes affûtés comme Henry Régis ou encore Stéphane Benard que l’on connaît très rapide mais qui n’a pas encore la machine pour jouer la victoire.

Pascal Ravily règne toujours.

En Master, les quatres premiers n’ont rien concédé à leurs poursuivants et sur les trois manches, les positions étaient les mêmes avec  Pascal Ravilly #66 dominateur de la catégorie sur sa KTM, devant Mickael Hoareau #47 qui essaie de trouver la vitesse pour pouvoir gêner Pascal et enfin pouvoir le battre, mais tout le monde le sait, battre Pascal Ravily à la régulière n’est pas une mince affaire. Siva Canaguy rate cette fois-ci le podium au dépend d’un très bon Samuel Coupama qui finira 3ème à l’issu des 3 manches.

Chez les Petits Miniverts 65 et 85cc, les progrès sont constants et c’est Clency Hoareau qui fait figure d’objectif pour les 7 participants qui malgré leurs âges ne lâchent rien sur l’ensemble de la course comme on a pu le constater puisque Kilian Lebreton Minivert 65cc réussit à ravir la victoire sur le 3ème manche. Mike De La Hogue complète le podium devant Nathan Nassibou qui finit 4ème mais n’a pas non plus démérité, on note aussi la belle performance de la seule fille de la catégorie Emma Payet 5ème en 3ème manche, sous les yeux de son père qui n’est autre que le président de la ligue et directeur de course sur la manif monsieur Patrice Payet.

Quelques mauvaises chutes à noter quand même sur cette manche mais vite prise en charge par l’équipe d’urgence médicale de la sécurité civile qui effectue un très bon travail tout au long de la journée, on a pu le constater sur chaque intervention.

C’est tard dans la nuit que la remise des prix a eu lieu, devant ce qui restait comme spectateurs, et ils avaient bien répondu présents tout au long de la nuit, c’est preuve que la discipline plaît et que le public est avide et passionné de sports mécaniques de ce genre. Rendez-vous donc avec le même Team Podium, le 4 juin prochain pour une course de jour qui sonnera l’avant-dernière manche de la saison Monobike avant le final du 1er juillet.

On pourrait ne pas parler du retard pris par l’organisateur près de 2h à cause d’un problème électrique, mais le fait est que des tensions gangrènent ce petit monde de la moto et que d’une, la coupure de courant n’était pas anodine selon les bruits de couloirs et que de deux, le climat actuel n’est pas aussi serein qu’on le pensait. Affaire à suivre …. de loin mais à suivre quand même.

Place au résultats de la journée, cette 3e manche de monobike et à la galerie photos

classement rd3-26mai-2018

 

 

Voir encore plus

Article liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock Detecté

Pour éviter ce problème vous pouvez désactiver temporairement votre bloqueur de pop-ups.