CompétitionInterviewL'actualité moto

Quentin Grondin : Un avenir tout tracé

Agé d'à peine 13 ans, Quentin Grondin a un palmarès de vainqueur depuis ses débuts en 2011. Multiple champion à La Réunion en 65CC et 85CC souvent 1er ou 2ème des manches locales, voilà qu’on le retrouve cette année à se disputer la première place sur le championnat de France Supermotard face aux ténors de la catégorie. Rencontre avec un prodige de la moto à l’avenir tout tracé et qui rêve de faire de sa passion son métier.

Chez les Grondin, la moto est une passion et une affaire de famille qui est née un peu et surtout d’un certain Philippe Velio, le parrain de Ludovic. Pendant de nombreuses années, Laurent, le père de Quentin n’a cessé de lui transmettre sa passion de la moto et surtout de se donner tous les moyens pour réaliser le rêve de son fils que lui même à rêver connaître. Installé aujourd’hui en métropole, Quentin se hisse devant la concurrence métropolitaine dans 3 disciplines phares avec les moyens qu’ils disposent. Actuellement 5ème du championnat Supermotard de France et au lendemain de son podium sur le circuit de Lohéac, à Bédée, en Bretagne, nous avons recueilli les impressions de Quentin Grondin et de son entraîneur Adrien Trochon.

Tu finis 2ème en Supermotard à Lohéac, sur la Kawasaki du team Blot, et en même temps tu enchaines sur du Supercross. Parles-nous de ce week-end de dingue ?

“J’ai pu faire des essais le vendredi ce qui m’a bien mis en condition pour le Supermotard, samedi. Journée chargée que mon coach a programmé car on effectuait en même temps le Supercross de Bédée. Après quelques aller-retours, Adrien a essayé de me mettre dans les meilleures conditions. Des chronos difficiles où je finis 4ème en Supermotard, je perds la deuxième place au chrono dans le dernier tour. Je n’ai pas pu repartir pour un tour final. Pour le Supercross, discipline que je découvre, c’était un peu difficile car je n’ai pas pu effectuer la séance d’essai du coup, je termine les chronos à la 11ème place. Lors de la soirée, un bon début de 1ère manche puis malheureusement une chute me fera rétrograder. Je finis la soirée 9ème, content de cette 1ère épreuve du championnat SX académie. Dimanche, contrairement à Perse, nous avons repris avec Adrien notre système d’approche de la course ce qui m’a motivé et qui m’a permis de faire deux 2èmes places. Je loupe la victoire d’un point au général de la journée.”

Es-tu satisfait de ton début de saison ?
“Non car je n’ai pas fait les résultats escomptés. Je suis surtout déçu que le travail n’est pas payé. On a eu pas mal de petits soucis techniques qui ne m’ont pas permis de finir toutes les manches.”

Tu es 20ème en Junior, penses-tu faire mieux ?

“Actuellement je n’ai pas encore marqué de points. J’étais content de passer aux qualifications de l’ouverture. Malheureusement, je n’ai pas réussi à passer le cap de la deuxième épreuve. J’ai pour objectif lors de ma participation aux trois dernières épreuves d’intégrer le top 20. (Je ne dois pas être 20ème du championnat ! )”

Et la ligue, est-ce important pour toi ?
“La ligue n’a pas une grande importance pour moi à partir du moment où je fais une course. Mais c’est sympa parce que ça me permet de rouler avec des copains d’entraînements qui participent aux stages de mon coach Adrien et continuer à travailler en course avec moins de stress qu’au championnat de France.”

Tu roules en SM pour le Team Blot, comment arrives-tu à garder les pieds sur terre (et bitume)?
“J’ai pu participer à deux courses en compagnie du Team Blot mais nous avons arrêté de travailler ensemble depuis le soir de Lohéac, pour certaines raisons.”

Sur quel point vas-tu travailler cette deuxième partie de saison ?
“Je vais continuer à travailler toutes les disciplines auxquelles je participerai pour continuer ma progression car l’objectif de mon coach est de préparer l’avenir (passage 250 4 T). Dans les années à venir, je ferai, je pense un choix dans la discipline où j’évoluerai le mieux.”

Quel entraînement physique et technique suis-tu ?
“Actuellement, je suis un programme mis en place par mon coach Adrien Torchon, qui est axé sur du renforcement musculaire ainsi que sur de l’explosivité,avec beaucoup de travail en proprioceptionAvec mon coach, lors de ses stages et de nos sessions nous travaillons les bases pour rouler au maximum en sécurité ce qui me permet de repousser mes limites.”

Quels sont tes objectifs pour cette année ?
“C’est de marquer des points en Junior, le podium en Supermotard, des victoires à la ligue et découvrir le Supercross.”

Quel discipline tu kiffes le plus ?
“Je n’ai pas de discipline préférée du moment que je suis sur la moto, ça me va.”

Et les études dans tout ça ?
“Je suis en 4ème, je ne vais pas dire que c’est facile surtout que le rythme en métropole n’est pas le même qu’à La Réunion mais j’essaie de faire de mon mieux.”

Ton préparateur Adrien Torchon dis que tu as passé un cap ?
“Oui c’est l’ensemble de notre travail, autant physique que technique, qui m’a permis effectivement de passer des caps et ainsi de progresser.”

Quels sont les pilotes de la Ligue que tu côtoies ?
“Je côtoie principalement les pilotes qui sont en stage avec Adrien ainsi que les pilotes du team 3T, mais surtout Jules Goribon dit « Tic ». Jordan Yong Sang qui vient de rejoindre le groupe d’Adrien, nous sommes pas mal ensemble lors des courses de ligue et c’est sympa !”

Qui est ton idole en France, en SX, en SM ou en MX et aux US ?
“Je n’ai pas d’idole mais j’aime bien Soubeyras en SX. Boiramer ainsi que Bourdon pour le MX. Roxzen aux US. Schmit et Thain pour le SM.”

Quel est ton rêve ?
“Mon rêve est que ma passion devienne mon métier.”

T’intéresses-tu à la préparation mécanique ?
“Ce qui m’intéresse surtout dans la partie technique c’est de regarder la couleur de ma bougie. ahahah !!”

PALMARES | QUENTIN GRONDIN #974

2011 2012 2013
Début de la compétition en 50 CC Catégorie 65 CC Début en 85 CC
1er championnat FFM et UFOLEP 2012 Catégorie 65 CC
1er championnat SM Réunion
1er championnat UFOLEP
2ème championnat MW Réunion
2ème championnat SM FFM
1er à Ailly-sur-noye en 65 CC
3ème championnat MX FFM
11ème en Master kid
6ème dernière manche Gironville
1er enduro cross du Maïdo
2ème enduro cross du Colorado

PALMARES | QUENTIN GRONDIN #974

 

2014 2015 2016 2017
Championnat de La Réunion Championnat de La Réunion Championnat de la Réunion en 85 CC
Championnat de la Réunion
1er en SM Champion Motocross, Enduro et Monobike Champion cross, Supermotard
1er sur 3 courses de Supermotard en 125 CC
1er en course de côte, Trois Bassins Vice-champion Supermotard et course de côtes 1er au super Motocross de Saint Louis
Championnat de France
2ème enduro du Colorado 1er à une course de ligue en Picardie et à Madagascar 7ème championnat de France Mini-vert
Vice-champion de France de Supermotard
Championnat de France
3ème du Master Kid
Participe à des courses de ligue et fait un top 10 en 125
2ème en Belgique
2ème course de la ligue, dans les Flandre
Finale or du Master Kid
Participe à 3 courses du championnat de France Mini-vert et termine dans le top 15
ADRIEN TROCHON | Coach de Quentin Grondin

Comment as-tu rencontré la famille Grondin ?
“C’est suite à un appel de Laurent, le père de Quentin pour un stage en Normandie (Gorges épreuve du mini-vert). Le feeling étant pas mal passé entre Quentin, Laurent et moi, Laurent m’a parlé qu’il recherchait une personne pour s’occuper de Quentin à plein temps pour l’envoyer progresser en métropole, je correspondais apparemment au mieux à sa recherche.”

Comment s’est passé les retrouvailles en métropole ?
“À notre rencontre, Quentin roulait vite mais faisait beaucoup de déchets suite à sa technique de pilotage, j’avais rencontré un jeune de taille normale pour son âge (11ans/minivert), et, lors de son arrivée en France, le 4 janvier 2017 et durant le première semaine de roulage, on n’a pu que constater un gros problème !! Il avait énormément grandit !! environ 1m65/1m70, du coup après pas mal de discussion avec Quentin et Laurent, on a fait le choix de préparer l’avenir, en passant dès fin mars en 125cc (en sachant qu’il ne pourrait pas rouler en course avant ces 13 ans, soit septembre 2017) durant ces 6 mois de travail, il a continué à rouler en 85cc pour le Supermotard où il était engagé auprès du team d’Adrien Goguet où il finit Vice-champion de France S4.”

Quelle est votre manière de travailler ?
“Notre travail a d’abord été de faire un gros fond sur la technique pur de pilotage (mx/sable/sx) pour éviter de brûler les étapes et ainsi éviter les blessures. À la base prévue d’être ici pour 6 mois, on a convenu de repartir pour plus longtemps avec Laurent afin que Quentin puisse s’épanouir, continuer sa progression et voir où il en était après des mois de travail. Un premier travail axé sur la technique durant la première année, depuis quelques mois on mixe techniques, chronos et manches, tout en continuant à travailler son mental et son physique.”

En résumé, “Quentin a un fort potentiel au vu de son âge, il s’adapte très vite car je le fais passer du Supermotard au Supercross, au sable, au Motocross du jour au lendemain.

Il a besoin de la course pour comprendre le travail réalisé avec moi, se motiver, et ainsi en donner encore plus pour sortir de sa zone de confort à l’entraînement, chose qu’il avait du mal au début voulant rouler sur ces acquis.

Depuis quelques semaines/mois, il passe des caps mentaux pour évoluer dans son approche de l’entraînement et des courses, pour que tous les sacrifices qu’il fait et que sa famille ne soit pas fait pour rien. La suite de la saison sera axée sur la base du Supermotard avec une recherche de progression sur les autres disciplines Supercross (Junior Cup) et Motocross (Junior)”

    Parles-nous de ton entente avec ton coach ?
    “Avec mon coach, c’est assez difficile parce que je suis un ado et qu’il essaie de me faire comprendre des choses pour m’aider mais j’ai encore du mal à l’accepter. Mais à côté de ça, on passe de bons moments et le travail paye.”

    C’est quoi le plus dur au niveau national ?
    “C’est de cumuler vitesse, physique, chance, endurance… Et construire le puzzle en entier.

    Quel est ton circuit préféré ?
    “Mon circuit préféré est celui d’Illats, en France car j’y ai passé des heures et des heures. Mais tous les terrains où je vais avec Adrien me plaisent même si je râle beaucoup au premier abord. Je m’éclate de ouf, je me sens vraiment bien en métropole. Bien sûr, je suis les résultats de mon cousin, il peut faire bien mieux, pour ça il faut qu’il continue à bosser et qu’il se souvienne des consignes données par Adrien.”

    Qui veux-tu remercier ?
    “Je remercie mes parents pour tous les sacrifices qu’ils font pour moi afin que je puisse évoluer en métropole.“

    Cette année, la concurrence sera rude en Supermotard à La Réunion, aura t’on la chance de te voir disputer une manche ici ?
    “… Je laisse la surprise”

    Voir encore plus

    Article liés

    Bouton retour en haut de la page
    Fermer
    Fermer

    Adblock détecté

    S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité