L'actualité moto

Interview: Des réunionnais en Superbike au Mugello avec Yoan Olivar

Comment assouvir et réaliser ce rêve de gosse que de se prendre pour Marquez ou Rossi et se prendre des ‘G’ à plus de 300km/h et en redemander !! On a la réponse , ou plutôt Yoann Olivar que l'on a rencontrer pour nous parler de cette nouvelle façon de prendre son pieds à moto sans risques.

Tout motard ou passionnés qui se respect à déjà entendu parler des circuits de Moto Gp que sont le Mugello, Catalunya, à Barcelone ou en Aragon en Espagne. Tout passionné qui se respect a déjà au moins une fois assisté à une course de Superbike ou de Gp sur les circuits légendaire d’Europe cité ci-dessus.

Ok on est bon, vous en êtes ? … d’accord on continue, tous passionné qui se respect a-t-il déjà pris les commandes d’une Superbike de 200ch  pour enchainer les tours sur ces circuits ?

Là ça pèche et je dirais même, pas tant que ça !  Et oui tenait vous bien car là est le sujet de cet article.

L’île de la Réunion, ce petit bout de roche volcanique perdu dans l’océan indien où la moto tient une place importante dans le paysage puisqu’il est l’un des moyens les plus funs pour profiter de ces beaux paysages.

En effet, des circuits «dignes » de ce nom capable de satisfaire l’adrénaline des bikeurs on va être clair, il n’y en a pas ! Alors pour être à fond de 6 sur sa 1000cc tient du surréalisme ou de la folie pur (code de la route).

Donc comment assouvir cette passion ou réaliser ce rêve de gosse pour le petit réunionnais  que nous sommes et de se prendre pour Marquez ou Rossi et se prendre des ‘G’ à plus de 300km/h et en redemander !! On a la réponse !

Enfin pas nous mais Yoann Olivar St-Josephois et pilote moto réputé de motocross, de vitesse et d’endurance que l’on a rencontré pour nous en parler.

Yoann peux-tu te présenter nous parler de cette passion que tu partages à La Réunion avec ton frère Jean Christophe.

Yoann OLIVAR, j’ai 35 ans et je suis Co-Gérant de l’entreprise Avenir Assurances, Marié et 2 enfants.

Une partie de la fratrie Olivar de Saint-Joseph à l’île de La Réunion

J’ai commencé assez tardivement la moto, mes parents n’ont jamais été pour que je pratique ce sport. j’ai finalement pris ma 1ère motocross à mes 22 ans, puis j’ai enchainé les compétitions jusqu’en 2012

Une passion un peu dangereuse non ?

Oui j’ai dû m’arrêté suite à une lourde chute (plusieurs cervicales fracturé).

photos : mecazine.re

Tu as pratiqué d’autre sport mécanique ?

Après ma chute quelques mois plus tard je me suis remis doucement au sport mécanique comme le karting, sympas aussi mais la mentalité et l’ambiance du karting ne me plaisait pas du tout.

On a compris les quatre roues, ce n’ est pas ton truc ! mais c’est quoi ton kiff

Depuis 4 ans, j’ai fait une belle découverte LE SUPERBIKE SUR CIRCUIT, un sport qui m’a paru moins dangereux que le Motocross, le Supermotard, et le Monobike. Je m’amuse beaucoup dans ce sport, un sport qui monte en puissance depuis quelques années, je retrouve beaucoup de mes amis du monde du motocross. C’est aussi un sport qui allie la vitesse, l’adrénaline, la précision sur des circuits qu’on voit à la télé depuis tellement d’année avec nos champions Rossi, Marquez, Zarco.

C’est difficile de comparer les mêmes sensations dans d’autres sports, on atteint des vitesses folles.

Quand est-ce la première fois où tu a roulé sur circuit en métropole ?

Après de nombreuses années de réflexion nous avons décidé, en 2015 avec mon frère de s’acheter une moto de circuit pour aller découvrir les pistes de métropole.

Notre 1ère moto a été une GSXR 1000cc de 2006, une moto que je connaissais déjà depuis plusieurs années vu que j’en avais eu 2 déjà pour les routes réunionnaises.

Pourquoi accepter de nous en parler

Comme beaucoup de passionnés à la Réunion on pensait que ce sport était inaccessible, trop cher, trop loin etc…… et aujourd’hui j’aimerai leur dire à tous que c’est plus que faisable.

Souhaiterais-tu  conseiller des motards qui veulent rouler là-bas

Oui bien sur je suis prêt à aiguiller les passionnés pour leur futur roulage.

Sur quelle machine tu roules

Aujourd’hui, j’ai fait l’acquisition d’une BMW S1000RR de 2013 entièrement équipé pour la piste, une moto qui a été montée par un passionné (poly piste, ligne d’échappement, Gros freins, commandes reculées, shifter, compteur GPS, Fourches et amortisseur Ohlins, passage au banc et tous ça réglé au petits oignons……) bref tout ce qu’il faut pour rouler dans de bonnes conditions.

Tu roules avec qui là bas ?

Romain Koenig m’a rejoint sur ce délire, il vit en métropole depuis bientôt 3 ans, j’ai pu l’amener testé une journée de roulage sur le circuit de Lédenon avec des motos de location, il a tout de suite adoré.

Romain Koenig et Yoan Olivar “Super Yoyo”

Il m’a même traité « d’enflure » vu qu’il n’avait qu’une seule pensée en sortant de là, c’était à son prochain roulage.

Je lui ai vite trouvé une superbe moto d’occasion, une moto qu’un ami vendait Bertrand Boyer, une S1000RR avec laquelle il avait déjà fait ses preuves pendant le championnat EUROPEAN BIKES (Coupe de France de Motos qu’avec des moto européenne)  qui d’ailleurs je tiens à préciser roule à un sacré niveau, une bête notre « Rossi Pays » mais qui malheureusement à des priorités comme nous tous, c’est notre avenir et celui de notre famille.

Donc maintenant cette machine a fait un heureux, Et d’ailleurs grâce à Romain qui garde ma moto toute l’année, je peux me permettre de venir rouler de temps en temps et laisser mon bébé, il la garde bien au chaud pendant mon absence et elle est entre de bonnes mains.

Quelles sont les difficultés pour un débutant

Ce serait d’avoir les 1er contacts, avec quel Team roulé, sur quelle piste commencée et les date de roulage.

Quel étais le budget  qu’il t’as fallu la première fois

La 1ère fois il a fallu pas mal de dépense entre :

  • L’achat de la moto – 5000€
  • Le lot de pneus pour les divers circuits qu’on fait pendant notre périple – 2000€
  • Plusieurs jeux de plaquettes de freins environ 500€
  • La location du camion pour 3 semaines 750€
  • La location des pistes

Et bien sûr je compte pas le péage, le carburant du camion et celui de la moto……

Mais c’est pour ça que je dirai qu’aujourd’hui ce ne serait pas la meilleure chose à faire, en tout cas pour un début. Je pense que ce qu’il serait mieux pour commencer, c’est de louer une moto avec un Team qui s’occupe de toi de A à Z.

Une société de roulage circuit : https://www.4gmoto.com/fr/

Le top, c’est, d’arrivée le jour J sur un circuit choisi, prendre l’option stage pour ne pas rouler n’importe comment et apprendre les bases du pilotage sur circuit, et surtout ne pas croire qu’on est pilote de course parce qu’on roule vite sur la route, ça n’a rien à voir mais vraiment rien à voir, crois-moi je pensais comme ça aussi 😊 lol.

Bref arrivée sur le circuit, l’équipe te met à l’aise, ils ont tous les équipements qu’il faut pour rouler en sécurité, cuir, botte, casque, gants, dorsale, etc….

Ils t’accueillent avec bon petit déjeuner en plus, puis ils commencent par les explications, positionnement sur la machine, description de la machine et c’est parti, on décolle des fameuse Pit Lane (chose qu’auparavant tu ne voyais qu’à la télé, donc là c’est déjà une sensation et un plaisir extraordinaire, donc, on se lance sur le fameux circuit et on ne va pas plus vite que la musique, le coach est derrière toi, il te film pour pouvoir te corriger après le roulage, et oui entre chaque manche il te met devant un grand écran, il décrit ce qui va et, ce qui va moins, mais aussi il te fait travailler virage par virage pour qu’au bout de cette journée tu ai bien assimilé le circuit.

Voilà une belle journée qui vient de se terminer, mais comme Romain et tous les autres je pense, ce n’est que le début d’une belle aventure !!!!

 

Ps : il faut compter en moyenne 1500€ pour 2 jours de roulage sur une piste de type MotoGp

Quand repars-tu ?

Je vais rouler début avril en Italie pour la 1ère fois sur le circuit de Mugello un circuit Mythique, un circuit de motoGP, un circuit ou l’on va très vite, d’ailleurs l’année dernière Andrea Dovizioso a battu le record de vitesse de pointe d’une MotoGP dans le cadre du Grand Prix 356,4km/h, donc tu peux comprendre mon excitation d’aller testé ce circuit.

Le détail sur ce fameux circuit ici

Avec qui cette fois-ci

Alors là comme chaque année j’en parle toujours autour de moi pour savoir qui veut venir rouler avec moi de l’autre côté de l’océan, souvent on sent la motivation et l’envie de venir, mais une chose entraine, une autre du coup personne ne vient.

Comme depuis déjà 2 ans je vais rouler avec mon ami Romain Koenig, mais cette année j’ai 2 autres amis en commun qui vont nous rejoindre, 2 amis avec qui roule depuis plusieurs années en monobike et super-motard, avec qui on partage les stands pendant les courses etc, Siva Canaguy surnommé « l’homme qui murmure à l’oreille des KTM 😊 », qui lui à sauter le cap en fin d’année dernière et qui s’est pris une BMW S1000RR aussi, et notre ami Ludovic Booz qui à hâte de découvrir ce sport, et crois-moi il va en prendre les pleins yeux pour une 1ère.

Quelle sera la nouveauté ?

Cette année, la grosse nouveauté sera qu’on va participer à notre 1ère course (amateur bien sûr), je ne sais pas du tout ce que ça va donner, d’autant plus que les italiens sont réputés pour être des « chauds patate », j’ai un peu de pression parce que c’est une première et que je me rapproche un peu plus d’un but bien précis (je te parle de ça juste après)  mais comme j’ai toujours dis, j’ai toujours roulé pour le fun, pour l’amusement, il y a toujours plus fort que soit et ça à tous les niveaux, ce qui est sûr c’est qu’on va s’éclaté !

Pour revenir à mon but bien précis :

J’ai souvent participé aux 24 h d’endurance de la Jamaïque avec des motos de moins de 25cv et ben depuis quelques années ,j’ai un rêve que j’aimerai le réaliser avant mes 40 ans (j’ai plus que 5 ans), ce serait de participer avec mes potes et mon frère bien sûr aux 24h d’endurance de Barcelone en Espagne.

De gauche à droite : Siva Canaguy, Jean Christophe Olivar, Yoann Olivar et Bertrand Boyer

Avec des motos de plus 200cv, c’est pas du tout la même approche ni le même budget mais ça en vaut le détour je pense, encore une fois on est sur une autre planète là.

J’ai roulé à Barcelone en Juillet dernier pendant quelques jours et je pense qu’on aurait la possibilité de s’approcher du top 15, et puis même si ce n’est pas le cas, ce serait déjà une sacrée belle performance de finir ces 24 h.

Ce qui est bien avec cette course, c’est qu’il y a de tous les niveaux, une bonne ambiance, souvent des groupes d’amis qui se retrouvent pour se tirer la bourre, j’adooooooooooore cette vision des choses.

On a hâte d’avoir le résultat de cette magnifique course et Yoanb nous promis de nous faire vivre son périple, via les réseaux sociaux, et a presque un mois jour pour jour, peut-être que certain aurait envie d’y participer.

On souhaite à tout le Team un merveilleux voyage prenant en plein les yeux et le compteur. Par la même occasion faîtes connaitre notre Ile de La réunion et notre passion pour la moto.

 

 

Voir encore plus

Article liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock Detecté

Pour éviter ce problème vous pouvez désactiver temporairement votre bloqueur de pop-ups.