Publicités
CompétitionL'actualité motoMoto Cross

7ème manche Moto Cross : La tension monte

À quelques jours du départ de la 7ème manche de la saison de Motocross qui se tiendra sur le circuit du Tampon, la tension entre les pilotes est palpable et, à quatre manches de la fin de la saison, la venue sur le circuit du MCT s’annonce intéressante puisque avec 3 manches prévues et 75 points uniquement sur cette journée, le championnat peut basculer à tout moment et le Petit Tampon sera le lieu à ne pas rater pour tous les amateurs de sensations fortes.

Le Moto club du Tampon organise donc sa 2ème et avant dernière manche de la saison, puisque pour rappel la journée du 3 mars fût annulée pour raison météorologique et est reportée le 8 juillet nous informe la ligue, et madame Jacqueline Hoareau, la secrétaire du Moto club le dit “ le président préside et la secrétaire travaille ” et apparemment le travail est bien fait puisqu’elle promet d’offrir une piste aussi parfaite que lors de l’épreuve précédente du 22 avril dernier.

Les absents ont toujours torts

Quelques absents seront à noter pour cette 7ème manche mais aussi pour le reste de la saison, par exemple en MX1, avec Timothée Hoarau qui tire sa révérence en attendant de retrouver la  motivation et les moyens nécessaires pour se battre devant, en effet le pilote souffre de la concurrence féroce des 4 extra-terrestres et de la supériorité de ses adversaires qui disposent de teams, sponsors et matériels préparés. Découragé et démotivé, il se résigne à laisser tomber pour cette année. Il faut savoir que Timothée Hoarau est l’un des pilotes les plus prometteurs et talentueux du plateau actuel, si ce n’est le plus grand espoir de la génération futur et c’est Pascal Dorseuil qui le dit. Cependant, pilote de Motocross passionné, Timothée n’exclut pas un baroud d’honneur lors de la finale à Bras-Panon et cela juste pour le plaisir.

L’autre absent de marque n’est autre que Mathéo Tournebize, le talentueux pilote qui met fin à sa saison sur les terres réunionnaises puisque qu’il s’envolera très prochainement en métropole en sport étude, à Dijon avec SMX Concept, selon Henri son père. Nous lui souhaitons bon vent et le meilleur pour la suite sur le MX en métropole.

Au championnat 85cc Minivert, la voie est donc libre vers le titre pour Ruan Gerville qui dispose de 16 points d’avance sur Tournebize (forfait) et 57 points sur Quentin Prugnière actuellement troisième du championnat à égalité avec Marc Antoine Hoareau. La bonne nouvelle c’est que pour le podium final, Yann Lassaux devrait s’inviter à la fête puisqu’il n’a que 2 petits points de retard sur ses deux adversaires au championnat.

Chez les 65cc, Benjamin Bonmalais n’a pas de souci à se faire puisqu’il pointe largement devant ses petits camarades, et, c’est plutôt la place de dauphin qui sera la plus disputée ce week-end avec Matheo Boursillon et Arno Cazet qui ne sont séparés que d’un point.

En 85cc Espoir, on s’attend là aussi à une belle empoignade entre Raphaël Payet et Michael Grondin, séparé au classement que de 5 points après 6 épreuves de la saison mais avec une épreuve en moins pour Raphaël que l’on a vu sur Facebook s’entraîner au petit Tampon, la semaine dernière.

Pour cette 7ème manche de la saison, le leader actuel de la catégorie Junior n’aura qu’à assurer sa grosse avance pour remporter le titre, en effet Sébastien Sigal avec ses 53 points d’avantage, sur le second Damien Lao Kam, est presque assuré du titre, si rien ne vient enrayer la machine qui tourne rond depuis le début de la saison.

En MX3, la supériorité de Maxime Gayraud ne fait aucun doute et on verra si la tendance se confirme puisque c’est un nouveau championnat, qui débute dans la catégorie car les compteurs sont remis à zéro avec Robert Damien, les deux pilotes sont en effet à égalité, soit à 197 points.

En MX2, il y a le championnat que se disputent Théo Fontaine avec 190 points, Vincent Payet avec 174 points et Raphaël Robert avec 155 points, mais il y a aussi la nouvelle pépite du team de Giovanni Payet “MXGP” qui arrive avec une moto à 100% et un pilote déterminé comme jamais, j’ai nommé Thierry Bigot sur sa CRF Honda, décorée par Publi city et floqué du n° 201, il va faire le spectacle dans cette catégorie et pas que! Puisque même si le championnat est “plié”, finir dans le top 5 avec quatre manches de retard sera la plus belle “remontada” de l’histoire du MX locale, sans exagération aucune. Rien n’est impossible en sport mécanique, et c’est par ailleurs le petit défi qu’on lui lance, si “Gio“ est d’accord !

En Vétéran Argent, 32 points séparent les 4 premiers, Thierry Baret avec 222 points, Fabrice Payet avec 220 points, Grégory Jean Marie avec 200 points et Fabrice Naze avec 170 points sachant que ces quatre-là sont tous originaires du sud et connaissent bien la piste du chemin Takamaka, on s’attend à une belle bagarre. Et, dans la catégorie Vétéran OR qui roulent en même temps Jean Yves Rigolier et Eric Cuozzo vont devoir faire fort car la piste est réputée pour être très physique et à deux facettes, grasse et humide dans la partie haute et presque poussiéreuse et rocailleuse dans la partie basse si elle n’est pas arrosée.

Une citerne à eau a été commandé à la mairie et l’arrosage se fera le samedi autant que nécessaire

Chez les 4 roues, et dans la famille Quad, on retrouvera le président de la commision Gérard Vidot et son numéro 99, premier du classement actuel et qui réalise une excellente saison même s’il n’a pas fini premier depuis quelques courses, il est talonné par le jeune Thomas Eric qui se montre toujours aussi performant sur tous les circuits, on attend une belle, donc aussi, une belle prestation des deux compères Tristan Turpin, 3ème du classement actuel et son mentor Lucien Alderic Payet qui devrait s’aligner si tout se passe bien pour lui. Voilà, les pilotes Quad qu’il faudra surveiller ce week-end.

Dorseuil dans le viseur

Même ayant concédé à Bras-Panon sa première défaite, Pascal Dorseuil demeure toujours dans le viseur de ces concurrents de la catégorie MX1 et ce week-end, sur ce qui était son fief avant l’ouverture du circuit de la Rivière St Louis, il serait l’homme à battre, soyons clair.

Mais entre vouloir et pouvoir, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. Tout d’abord, Pascal nous l’assure : “ J’ai hâte et je suis pressé d’y être, je ne vais rien laisser au hasard, je ne vais rien calculé je veux gagner un point, c’est tout la machine est au taquet grâce à mon sponsor que je remercie “. Pascal l’affirme malgré son déficit d’âges “ je ne rougis pas devant mes jeunes adversaires, je m’entraîne autant et comme toujours et je ne veux rien regretter si je ne réussi pas le titre cette année. Je ne fait pas de calcul je ferais les comptes à la veille de la finale et tant que des points seront à prendre je ne ferais aucun cadeau à mes adversaires. “

Romain Laurens, son plus proche adversaire puisqu’il évolue avec le même sponsor dans le même team, quant à lui retrouve le sourire puisqu’il affirme avoir récupérer des chevaux sur sa 450 de course, suite à un passage au banc effectué chez notre ami Olivier Delaune d’Activ Moto, le combat avec Pascal Dorseuil s’annonce donc passionnant et, on attend de voir si Romain retrouvera la vitesse qui lui fait défaut depuis le début de saison. Car des chevaux il va en falloir dans la “grande” remontée qui amène les pilotes dans la partie haute du circuit “un des seul endroit sur le circuit ou peu mettre une 450 4T à fond de 4 ou de 5 pendant un bon moment” en tout cas le champion de la Réunion MX1 en titre ne se laissera pas impressionner par le grand Dorseuil et le titre reste encore largement à sa portée puisque 23 points de retard seulement le sépare de Pascal sur les 300 points encore à distribuer.

Fraîchement couronné d’une victoire à Bras-Panon il y a 3 semaines, Guillaume Baillif, pilote ‘’Husqvarna B2R Egen Oasis Petronas’’ de son côté ne se fait pas de soucis et garde les bottes bien sur terre, connaît son potentiel et place ces 3 concurrents sur le même plan malgré un manque de roulage et d’entraînement, il espère bien finir et surtout prendre du plaisir comme à Bras-Panon où il nous avait impressionné par son calme et sa sérénité tout en étant incisif dans les attaques.

Ikhlass Onia, le dionysien et pilote du team ORT se remet physiquement au niveau, petit à petit (ramadam) et l’affirme “ je ne suis même pas à 60% actuellement, je récupère au fur et à mesure avec Urban sport et j’espère être en forme dimanche, en tout cas à partir de maintenant, je rentre dans le vif du sujet  fini les calculs et la réserve, maintenant je veux gagner et je vais être plus présent dans la bagarre”. Onia enclenche donc le mode guerrier et c’est tant mieux puisqu’avec l’abandon de Timothée Hoarau le plus proche des 4 fantastiques, les points vont être partagés entre les quatre premiers et à part, un soubresaut d’Alexandre Chan ou de Richard Mondon que l’on aimerait voir plus souvent aux avant-postes, cela nous promet une bien belle manche ce dimanche et une fin de saison palpitante.

 

Rendez-vous ce dimanche dès 9h35 pour la première manche MX1

Publicités
Voir encore plus

Article liés

Fermer
Fermer

Adblock Detecté

Pour éviter ce problème vous pouvez désactiver temporairement votre bloqueur de pop-ups.